A propos


À propos de l’artiste

Anna Ribeire réalise ses premières peintures  par la technique la plus noble mais également une des plus complexes,  la peinture à l’huile. Influencée par les peintres impressionnistes et post-impressionnistes avant de trouver son propre style. Elle puise son inspiration dans les beautés de la nature, peignant énormément de paysages. Loin de troubler l’harmonie d’une prairie enneigée, la beauté d’un coucher de soleil où des rayons de lune dispersés sur les plaines,  elle les complète et les enrichit à travers son élan créatif. Des couleurs, des formes et des symboles qui plongent les œuvres de l’artiste dans une atmosphère poétique. Son âme toujours vibrante sait faire jaillir les émotions lorsque l’inspiration prend son essence et l’imaginaire son envol.

Courant symbolisme minimal

L’année 2004 marque un tournant majeur dans la vie de l’artiste, elle doit opérer une rupture avec les peintures à l’huile sous peine de cesser définitivement de peindre.  Un apprentissage nouveau commence avec les peintures acryliques, une démarche artistique émerge peu à peu et sera la base de son travail pendant plus de dix ans.  Une démarche orientée vers l’expression sentimentale du corps, où Anna Ribeire aborde le corps féminin comme seul sujet du tableau. A cette époque, tout ce que l’artiste met en mouvement sur la toile est mêlé intimement à sa vie, elle utilise son art comme Thérapie.

Le rouge est le fil conducteur de la plupart de ses toiles,  une association symbolique affilié à la vie, ou le besoin de maintenir son corps en vie. Etant la couleur la plus chaude du spectre, le rouge est également associé au feu, à la passion et à l’amour. Pour Anna Ribeire, la beauté d’un corps nu n’est pas dans les réalités visibles, elle apporte donc dans toutes ses compositions une attitude élégante et une expression sentimentale pour éveiller les vibrations intérieures de l’âme.

Cultivant les allers retours entre la poésie et les couleurs, elle publie en 2013 un recueil de poésies intitulé « La mémoire des corps et du cœur » qui vient témoigner  la fin d’une période de transition. Des poèmes écrits et illustrés par l’artiste qui font écho à l’ivresse de la vie, à l’espérance et à l’amour, mais aussi aux aspects sombres de l’existence qui plongent un corps dans la douleur et une âme dans la détresse.

Retour aux sources

L’art est un cheminement jamais abouti pour l’artiste, toujours en quête de liberté de création, sans barrière culturelle et sans hiérarchie de valeurs. Anna Ribeire  reprend les pinceaux  après un temps d’arrêt, les couleurs reviennent dans ses peintures rompant ainsi avec le mouvement minimaliste. Une nouvelle période commence, un changement radical et déterminant qui renoue l’artiste avec la peinture figurative abstraite de ses débuts. En apportant une nouvelle empreinte à ses compositions et à sa démarche artistique…!

 

Distinction et récompense

2005 : Palme d’argent catégorie peinture figurative abstraite (Belgique)

2010 : 1er Prix concours d’illustration « Novelas » (Belgique)

2014 : Prix du public C/O Berlin (Allemagne)